PharmaStock est une nouvelle plateforme qui permet aux pharmacies d'indiquer la disponibilité des produits les plus demandés pendant la crise sanitaire due au coronavirus.

Masques, gants, thermomètres... une multitude de produits sont convoités par les Belges en ces temps compliqués. Martin Renchon, fondateur de la plateforme PharmaStock a décidé de créer un outil qui permet de connaitre la disponibilité des produits en temps réel. L'objectif est d'une part de diminuer la charge de travail du personnel et, d'autre part de permettre une meilleure information auprès du public.

Grâce à PharmaStock, les clients peuvent ainsi éviter les déplacements inutiles. "Actuellement, si on cherche à acheter du gel par exemple, la seule solution c’est de faire du porte à porte, de pharmacie en pharmacie, et le plus souvent pour rien. Pas l'idéal ni pour le client qui devrait plutôt rester confiné chez lui, ni pour le pharmacien qui pourrait se concentrer à des tâches plus importantes", explique le Bruxellois.

L'idée, développée depuis lundi, lui est venue de sa femme, pharmacienne et donc, en première ligne. "Tous les soirs, elle rentre épuisée et m'explique la situation", confie Martin Renchon. "Etant moi-même coincé chez moi, j'ai trouvé utile de réfléchir à un outil qui pourrait l'aider."

La plateforme reprend une liste de produits très demandés sur laquelle le pharmacien qui l'utilise peut indiquer pour chacun de ces produits s’il y a du stock ou non. Il est donc possible pour le client de savoir depuis chez lui (grâce à son téléphone ou son ordinateur) dans quelle pharmacie se rendre en fonction du produit dont il a besoin.

D'autres options sont également disponibles sur l'application. "L'outil permet également de prendre des rendez-vous chez son pharmacien ainsi que de réserver des médicaments en limitant le nombre par personne (via le numéro de registre national) et donc en gérant mieux les stocks nationaux", explique le fondateur de PharmaStock.

Les deux premières pharmacies ont été implantées aujourd'hui dans le système qui est en pleine évolution. "Maintenant, il faut faire connaître celui-ci pour que cela devienne efficace pour la population", conclut Martin Renchon.

>> Le lien vers la plateforme