Cette restructuration, dont le principe avait été annoncé fin 2008, devrait permettre au groupe, qui emploie 121.000 personnes, d'économiser quelque 400 millions par an, dès le second semestre de 2009, a précisé à l'AFP un porte-parole du groupe, citant le PDG Gerard Kleisterlee.

Toutes les divisions du groupe seront touchées, a précisé le porte-parole, se refusant à commenter davantage la mesure et à préciser la répartition par pays des emplois supprimés. Durement frappé par la crise économique, Philips a annoncé lundi matin avoir subi en 2008 une perte nette de 186 millions d'euros, alors qu'il avait réalisé en 2007 un bénéfice net de 4,16 milliards d'euros.

Le chiffre d'affaires du groupe pour l'année 2008 a atteint 26,39 milliards d'euros, en baisse de 1,5% par rapport aux 26,80 milliards d'euros enregistrés en 2007. Au quatrième trimestre, Philips a enregistré une perte nette de 1,47 milliard d'euros, en raison d'un réajustement de 1,3 milliard d'euros de la valeur de sa filiale Lumileds, spécialisée en diodes électroluminescentes (LED).

"Au quatrième trimestre de 2008, Philips a déjà supprimé 3.000 emplois, principalement dans les divisions santé, éclairage et style de vie, portant à 9.000 le nombre total d'emplois supprimés par le groupe", a souligné le porte-parole. En 2008, le chiffre d'affaires du groupe, confronté à une forte baisse de la demande, a atteint 26,39 milliards d'euros, en baisse de 1,5% par rapport aux 26,80 milliards d'euros enregistrés en 2007.

Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires a baissé de 8,9%, à 7,62 milliards d'euros, par rapport à la même période un an plus tôt. "Les résultats du quatrième trimestre 2008 sont le reflet des conséquences graves de la crise financière et économique mondiale et des mesures décisives prises par la direction", notamment la dépréciation de participations et d'acquisitions, dont Lumileds, a indiqué le PDG Gerard Kleisterlee, dans un communiqué.

Peu après l'ouverture de la Bourse d'Amsterdam, le cours de l'action Philips avait augmenté de 4,32%, à 13,15 euros. Dans ses prévisions pour 2009, Philips se veut prudent et a annoncé l'arrêt de son programme de rachat d'actions de 5 milliards d'euros jusqu'à nouvel avis. Il propose de distribuer un dividende de 0,70 euro par action au titre de 2008.