Les quelques fortes pluies qui se sont abattues sur la Belgique, la lourde chaleur et la concurrence de la Coupe du Monde sur les écrans de télévision ont parfois joué des tours aux parcs d'attractions, qui dressent un bilan variable de leur mois de juillet 2014. Les chiffres totaux de fréquentation depuis le début de la saison 2014 montrent en revanche une avancée positive par rapport à l'année dernière à plusieurs endroits, notamment à Walibi et Bellewaerde. "La météo de juillet n'a pas été ce qu'elle aurait dû être: soit trop humide pour une visite d'un parc d'attractions, soit trop chaude. Le temps n'a donc pas été favorable en ce qui concerne le nombre d'entrées", indique jeudi Peggy Verelst, directrice commerciale de Bobbejaanland. Elle ajoute par ailleurs avoir "constaté une légère diminution du nombre de visiteurs quotidiens en comparaison avec la même période l'an dernier" durant la Coupe du Monde.

A Walibi, on se dit "satisfait" d'un mois de juillet "assez stable". Le parc wavrien a toutefois la chance d'être couplé au parc indoor aquatique Aqualibi, une alternative prisée en cas de pluie. En additionnant les entrées des deux parcs, la saison 2014 affiche fin juillet "15% de fréquentation en plus par rapport au même moment l'année dernière", précise Aleksandra Vidanovski, des relations publiques de Walibi.

La pluie avait poussé le parc à fermer ses portes précocement le 9 juillet, "pas pour des questions de sécurité mais parce que c'était réellement inconfortable pour les visiteurs". C'était "la première fois en 39 ans" qu'une telle mesure était prise du côté de Wavre, selon Aleksandra Vidanovski. Des tickets ont été offerts pour permettre aux familles trempées de revenir un autre jour, sous le soleil.

Cette mésaventure est survenue le même jour à Plopsa Coo, qui a également décidé de fermer ses portes en début d'après-midi à cause des trombes d'eau se déversant sur les attractions. Quant au bilan de l'été, le groupe Plopsa préfère attendre la fin août pour se prononcer sur la fréquentation de ses différents parcs. La pluie semble en tout cas faire les affaires de son site couvert: peu avant la mi-juillet, Plopsa Indoor Hasselt avait indiqué observer un quasi doublement du nombre de visiteurs par rapport à l'été précédent.

Météo et Coupe du Monde sont également invoquées comme obstacles du côté de Mini-Europe et Océade. Ce dernier parc a malgré tout enregistré en juillet une affluence similaire à celle de juillet 2013. "Un bon résultat qui s'explique par les investissements constants (...) et par l'accroissement des visiteurs venus du nord de la France", selon Thierry Meeùs, l'administrateur du parc implanté sur le plateau du Heysel à Bruxelles. "Nous avons enregistré 18% de visiteurs étrangers en juillet. Un record!".

A Mini-Europe, "grâce à une campagne promotionnelle organisée dans le nord de la France, nous avons largement corrigé la diminution liée à la Coupe du Monde pour ce qui concerne les visiteurs de l'Hexagone", ajoute Thierry Meeùs, également patron de l'attraction. "Au final, Mini-Europe a enregistré cette année la deuxième meilleure saison de son histoire".

Le bilan est finalement résolument positif chez Bellewaerde: entre 10 et 15% de fréquentation supplémentaire en juillet 2014 par rapport au même mois en 2013, et "environ une hausse de 20%" de fréquentation cumulée par rapport au même moment la saison dernière, selon Kristof Louagie, le communication manager du parc.

Juste au-delà de la frontière, le parc d'attractions néerlandais Efteling a par ailleurs annoncé jeudi un beau succès côté belge pour 2014. "Sur les sept premiers mois de l'année, soit à la moitié des vacances d'été, le Parc Efteling a accueilli 25 % de visiteurs belges de plus que l'an dernier à la même période", indique l'entreprise dans un communiqué.

Dans tous les cas, le véritable bilan ne pourra être tiré qu'à l'issue de l'été. Le mois d'août est traditionnellement "plus fort que le mois de juillet" dans ce secteur, selon Aleksandra Vidanovski, de Walibi. "Nous restons positifs: avec un grand mois d'août et 2 Summernights en perspective, nous devrions réussir à compenser les moins bons résultats de juillet", indique pour sa part Peggy Verelst (Bobbejaanland).