Entreprises & Start-up

Poppy, qui appartient au groupe D'ieteren, devient la première plateforme européenne de mobilité partagée à inclure des voitures, des scooters et des trottinettes.

Jusqu'à présent, Poppy proposait uniquement des voitures partagées. Mais désormais, l'entreprise belge qui appartient au groupe D'ieteren se lance également dans les scooters et trottinettes partagées. Il s'agit de la première plateforme européenne de mobilité partagée à proposer trois types de services.

Avec environ 700 véhicules supplémentaires ajoutés en juillet, Poppy a plus que doublé sa flotte et compte maintenant près de 1 000 véhicules répartis sur les 2 plus grandes villes belges : Bruxelles et Anvers.

Concrètement, Poppy met à disposition 200 trottinettes et 200 scooters à Bruxelles, ainsi que 200 trottinettes et 100 scooters à Anvers.

Le tarif est de 0,33 €/min pour disposer d'une voiture. Pour le scooter, l'usager devra débourser 0,25 €/min et pour la trottinette, le coup d'activation est de 1€ et de 0,15€/min.

La demande de solutions partagées et multimodales en ville augmente rapidement, raison pour laquelle Poppy s'est adaptée à la réalité du marché. "Les gens s’interrogent de plus en plus sur la meilleure façon de se rendre d’un point A à un point B. Avec Poppy, ils ont, pour la première fois, la possibilité de trouver 3 solutions différentes de mobilité partagée sur une seule et même plateforme", explique Valentin Haarscher, CEO de Poppy. "Cette expansion vers différents types de véhicules en une seule application aidera les utilisateurs à atteindre des voitures Poppy en utilisant de plus petits véhicules."

Aujourd'hui, l'utilisateur moyen de Poppy est âgé de 36 ans et utilise les voitures Poppy pour parcourir 8 à 10 kilomètres en moyenne. "La mobilité partagée est quelque chose qui attire toutes les générations. Nous constatons que notre plateforme est une vraie alternative à la voiture particulière car elle offre la liberté de choisir la solution de mobilité la plus adaptée aux besoins de chaque déplacement", poursuit notre interlocuteur.

Comme ces nouvelles formes de mobilité sont également confrontées à des défis, Poppy adopte une approche différente en ce qui concerne la mobilité partagée. Poppy valorise la coopération et la co-création avec les villes pour déployer ses nouvelles solutions de mobilité, en tenant compte des besoins et des exigences de la mobilité urbaine spécifique aux villes. "Nous avons toujours utilisé une approche progressive : lancer chaque type de véhicule étape par étape, en tenant compte des spécificités de chaque ville et en apprenant les besoins, les habitudes et la culture des utilisateurs progressivement, avant de passer la vitesse supérieure", ajoute Valentin Haarscher.