Le personnel de Bruxelles X a réinstallé dimanche soir un piquet de grève, estimant la suspension du projet de "facteurs de quartier" insuffisante. La Poste avait gelé, vendredi, les initiatives prises dans le contexte des organisations pilotes "facteurs de quartier" dans une trentaine de bureaux de poste, dans une optique d'apaisement. Le CEO de La Poste Johnny Thys avait dit vouloir restaurer la paix sociale au sein de l'entreprise et a appelé les syndicats à renégocier. En réaction aux mesures d'apaisement et d'ouverture, le syndicat socialiste CGSP avait décidé de suspendre les actions en cours.

Plusieurs bureaux de poste en Wallonie et à Bruxelles ont été touchés par des grèves ces derniers jours en réaction à l'introduction future des "facteurs de quartier". Mais dimanche soir, un piquet de grève a été réinstallé à Bruxelles X, avec le soutien du front commun syndical, le personnel ayant jugé que la suspension du projet était insuffisante, a affirmé la permanente de la CGSP Eve Izquierdo à l'agence Belga.

Selon elle, un piquet de grève était également en cours d'installation à Charleroi peu avant 23 heures. Une délégation de représentants du personnel de La Poste se rendra au PS lundi en milieu de matinée pour y rencontrer le président du parti Elio Di Rupo.