Pourquoi Fortis n’a pas mentionné les actions de Lippens

Entreprises & Start-up

AvC

Publié le

Jeudi dernier, Fortis rendait public son rapport annuel. A la page 109, un tableau indique les actions Fortis détenues par les administrateurs. Comme nous l’écrivions (LLB du 10 avril), ce rapport n’indique aucune action pour Maurice Lippens contre 920 000 un an auparant. Fallait-il en déduire que l’ancien président de Fortis avait vendu ses actions ? Absolument pas. Il se confirme que Maurice Lippens détient environ 1 million d’actions qu’il compte déposer pour les assemblées fin avril.

Pourquoi alors le rapport de Fortis ne le mentionne pas ? Du côté de la société, il est extrêmement difficile d’avoir des explications. Toutefois, la réponse se trouve dans les annexes du rapport. On y précise que, dans la dernière colonne du tableau p.109, le titre "Nombre d’actions Fortis au 31 décembre 2008" doit être remplacé par : "Nombre d’actions Fortis au 31 décembre 2008 détenues par des membres actifs du Conseil d’Administration".

En clair, Fortis n’a pas jugé bon de mentionner les actions des administrateurs qui étaient partis au 31 décembre 2008. Ce qui est le cas de Maurice Lippens mais aussi d’Herman Verwilst ou de Piet Van Waeyenberge. Fortis a donc estimé qu’il n’y avait plus d’obligation en termes de bonne gouvernance de donner ce type d’information. Ce qui expliquerait pourquoi la société dont le conseil d’administration est composé actuellement de trois personnes (dont le président Jozef De Mey et le CEO Karel De Boeck) n’aurait même pas pris contact avec M. Lippens.

Toujours à propos de ce dernier, celui-ci aurait offert sa démission dès le 11 juillet 2008, après avoir réalisé que les actionnaires du groupe mettaient en doute sa crédibilité, mais le conseil d’administration de l’époque l’avait alors unanimement rejetée. C’est ce qui ressort du rapport parlementaire (lire aussi en page 13). Lequel indique également qu’un rapport interne à la banque tirait la sonnette d’alarme sur les problèmes de liquidité dès juillet 2008, rapporte le "Trends".

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous