Le front commun syndical va déposer un préavis de grève afin de couvrir toutes actions éventuelles au sein du home Sebrechts d'Armonea, à Molenbeek-Saint-Jean. Les trois organisations ont pris cette décision après que la direction a annoncé mercredi son intention de ne plus exploiter l'établissement. Cette fermeture menace 108 emplois. 

La direction du groupe avance, selon les syndicats, que le bâtiment ne répond plus aux normes de qualité et de sécurité exigées d'une maison de repos. Elle indique également que le taux d'occupation est trop bas avec des perspectives négatives (alors que celui-ci s'élevait en moyenne à 77% en 2020) et que la situation financière de la résidence tire vers le bas la société exploitante de la maison de repos pesant ainsi sur les résultats et la santé financière d'ARMONEA Belgium.

"L'inquiétude est extrêmement présente que cette décision soit la première et malheureusement pas la dernière au sein de la Région bruxelloise étant donné la suroffre actuelle à la suite des nombreux décès engendrés par l'épidémie, la perte de confiance de la population envers l'institution maison de repos, la concurrence entre les groupes commerciaux, l'inadéquation des prix pratiqués par rapport à la réalité socio-économique et la recherche continue de la rentabilité", soulignent les trois syndicats.

La phase d'information telle que prévue par la loi Renault commencera le 19 avril à 14h00.