Le ministre wallon de l'Energie, Jean-Marc Nollet, a mis en garde mardi contre l'explosion du prix de l'électricité qui risque de se produire lorsque celui-ci sera dégelé. La Commission de régulation du gaz et de l'électricité, instituée au niveau fédéral, a décidé au début de l'année de geler les tarifs de distribution jusqu'à la régionalisation de la compétence.

Lorsque la mesure aura pris fin, certains éléments feront l'objet d'un rattrapage, en particulier les "soldes régulatoires", c'est-à-dire l'écart entre les volumes réels de consommation et les volumes prévisionnels anticipés dans les tarifs ainsi que l'écart entre le budget et la réalité coûts. En temps normal, ces écart sont affectés d'une période à l'autre. Le gel des tarifs à partir de cette année fera en sorte que ces soldes soient affectés au moment du dégel, avec un rattrapage de 7 années à la clé, a expliqué M. Nollet en réponse à des questions d'Edmund Stoffels et Joëlle Kapompole (PS).

"Au moment du dégel, l'explosion sera telle que certains ne pourront pas y faire face", a-t-il ajouté.