Le groupe américain de produits d'hygiène et ménagers Procter and Gamble a réalisé lors du trimestre achevé en décembre un bénéfice net de 2,55 milliards de dollars, en hausse de 29pc sur un an, principalement en raison de l'intégration de Gillette.

Sur ce trimestre, le deuxième de son exercice 2005/06, le chiffre d'affaires a progressé de 27pc à 18,34 milliards de dollars, a précisé Procter dans un communiqué publié vendredi. La croissance à périmètre comparable et excluant les effets de changes s'est affichée à 8pc.

Le bénéfice par action lors du trimestre sous revue est ressorti à 72 cents, inchangé par rapport à l'année précédente et supérieur de 3 cents aux prévisions moyennes des analystes qui tablaient sur 69 cents.

Pour son troisième trimestre, le groupe a dit s'attendre à un BPA compris entre 58 et 61 cents, là où les analystes tablaient jusqu'alors sur 60 cents d'après First Call.

Sur l'ensemble de son exercice 2005/06, Procter and Gamble prévoit un BPA dans la fourchette 2,58-2,62 dollars, soit une valeur médiane supérieure d'un cent au consensus de First Call (2,59 dollars). Dans l'après-midi, l'action Procter prenait 1,21pc à 59,53 dollars à la Bourse de New York.

Les résultats et prévisions calculés par action tiennent compte de l'effet dilutif de l'acquisition de Gillette l'an dernier. Ce rachat a grevé le BPA de 6-7 cents au deuxième trimestre, devrait grever de 7-10 cents celui du troisième et de 19-23 cents le BPA annuel, selon Procter. Les prévisions des analystes intègrent cet effet dilutif.

La marge brute d'exploitation s'est établie à 52,4pc, stable par rapport à la même période l'exercice précédent en raison d'une hausse des coûts des matières premières.

Par secteurs d'activité, les cosmétiques ont vu leurs ventes nettes progresser de 7pc à 5,37 milliards de dollars et le bénéfice de 7pc également à 848 millions. Les produits de santé ont vu leurs ventes atteindre 2,64 milliards de dollars (+29pc) et le bénéfice a augmenté de 41pc à 427 millions. (AFP)

© La Libre Belgique 2006