Si Proximus avait communiqué l'été dernier que les actionnaires de BICS (Belgacom International Carrier Services) envisageaient la vente de 51 % des actions de la société, finalement, ceux-ci vont racheter les parts détenues par MTN (opérateur d'Afrique du Sud) et Swisscom (Suisse) afin d'en détenir 100 %. "La meilleure façon d'exécuter la stratégie de création de valeur à long terme pour BICS et TeleSign", communique Proximus ce mardi matin.

"Cet accord permet d’acquérir les participations minoritaires de MTN et Swisscom à une valorisation attractive. BICS est le leader dans le marché international du transport de voix et le premier fournisseur de services de données mobiles au monde, avec des résultats avérés et un potentiel de croissance évident dans un domaine bien maîtrisé par Proximus. D'un point de vue financier, cette acquisition permet à Proximus de combiner la source solide de cash-flow libre de BICS avec la croissance explosive des revenus de TeleSign. A l’avenir, Proximus mettra en œuvre le plan de croissance de BICS et de TeleSign, qui combine des investissements organiques dans des domaines clés de croissance, une attention stricte sur la génération de cash-flow au sein de l’activité traditionnelle et un rôle actif pour saisir des opportunités de consolidation. En même temps, MTN et Swisscom resteront d'importants partenaires commerciaux de BICS. La combinaison de ces éléments crée une forte perspective de création de valeur durable pour les actionnaires de Proximus", ajoute le communiqué de l'entreprise.

Pas de répercussions sur les dividendes

La valeur de l'entreprise est estimée à 569 millions d'euros. Le montant de la transaction ne devrait par contre pas avoir d'influence sur les dividendes - de 1,20€ par action - reversés aux actionnaires de Proximus, stipule le communiqué.

"Je suis convaincu que nous pourrons ainsi enclencher la prochaine phase de croissance de BICS et jouer un rôle clé pour consolider un marché fragmenté., tout en continuant à investir dans les domaines de croissance clés. Par ailleurs, nous voulons soutenir la croissance explosive de TeleSign en tant que leader du numérique dans les communications programmables et les services d'identité numérique. J'ai pleinement confiance en la capacité de Matteo Gatta et Joe Burton, récemment nommés CEO de BICS et de TeleSign, à mener cette accélération et assurer un brillant avenir aux deux entités", a déclaré pour sa part Guillaume Boutin, le CEO de Proximus. 
 
L'annonce n'a cependant pas rassuré les actionnaires outre mesure puisque l'action, qui a perdu plus de 35% de sa valeur en un an, lâchait un peu plus de 1% à la suite de celle-ci dans la matinée. Reste à voir la suite de la journée.