PwC n'est officiellement plus réviseur d'Enodia, de Nethys et des "filiales du groupe dans lesquelles il était en charge de la certification des comptes (dont VOO SA) depuis plusieurs années", informe Enodia Nethys dans un communiqué.

Cette décision fait suite à la mission Forensic. Elle concernait les entreprises Enodia et Nethys, et "avait mis en évidence un nombre important d’opérations atypiques et d’irrégularités pour des montants substantiels" pour les exercices 2017 et 2018. "Dans la mesure où l’audit des comptes des années concernées avait fait l’objet d’un rapport favorable, sans remarque ni réserve du réviseur du Groupe (PwC), Nethys a notamment décidé d’examiner si la mission du réviseur s’est effectuée conformément aux standards professionnels de la profession de réviseur dont PWC se revendique", détaille le communiqué.

Possible contentieux entre PwC et Nethys

Après avoir mené sa mission pour l'exercice 2020, PwC a demandé à Nethys et Enodia la garantie qu'aucune action ne serait intentée à l'encontre du groupe à la suite de la mission Forensic, garantie qui n'a pas pu être octroyée.

"Vu l’ampleur des irrégularités déjà constatées, le conseil d’administration de Nethys a refusé cette condition, qui s’est apparenté à une forme de chantage. Le conseil d’administration d’Enodia s’est également prononcé dans le même sens. PwC a alors démissionné de son mandat juste avant l’approbation des comptes 2020 dans les différentes sociétés du groupe ainsi que chez Enodia", détaillent les sociétés dans leur communiqué.

Une démission qui, assurent-elles encore, n'a aucune influence sur les comptes 2020 réalisés par PwC. "Nethys présentera ses comptes 2020 à l’assemblée générale du 20 mai et lance en parallèle un appel pour nommer un nouveau réviseur. Enodia relancera pour sa part un nouveau marché public dans les plus brefs délais."