L’américain Quiksilver a déposé lundi son projet d’OPA sur le français Skis Rossignol, premier fabricant mondial de skis, au prix de 19 euros par action auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), ont indiqué les deux groupes lundi dans un communiqué commun.

Comme annoncé le 22 mars dernier, l’offre publique d’achat vise l’intégralité des actions Rossignol non détenues et est déposée «sous la seule condition suspensive de la non opposition des autorités américaines », selon le communiqué.

L’américain Quiksilver avait annoncé en mars son projet de prendre le contrôle de 75% de la société en commandite par actions Ski Expansion (holding familiale) qui détenait 49,84% des droits de vote de Skis Rossignol à la date du 4 avril dernier.

L’offre déposée lundi «porte sur la totalité des actions non détenues directement ou indirectement par Ski Expansion SCA », précise le communiqué.

«Le nombre maximum d’actions Rossignol pouvant être apportées à l’offre est de 6.913.127, soit un montant maximum de 131.349.413 euros sur la base de 19 euros par action », poursuit-il.

Cette offre pourra être suivie, dans le cas où Quiksilver viendrait à détenir directement ou indirectement, plus de 95% des droits de vote de Rossignol, d’une offre publique de retrait assortie ou non d’un retrait obligatoire (OPR+RO), est-il indiqué.

Skis Rossignol emploie 2.900 salariés, dont la moitié en France, et possède trois usines de skis ou de surfs: Voiron, Sallanches et un site près de Barcelone (Espagne). C’est un groupe diversifié dans le textile, les rollers, les raquettes de tennis, les fixations de ski, les chaussures de ski Lange et le matériel de golf avec Cleveland.