Les deux cabinets d'avocats ont lancé vendredi des poursuites contre les filiales de Toyota aux Etats-Unis, en portant l'affaire devant un tribunal de La Nouvelle-Orléans (Louisiane, Sud) au nom de plusieurs habitants de cette région. Ils ont affirmé avoir été "contactés par des centaines de propriétaires de Toyota, y compris la famille d'un homme tué dans un accident de la route".

Le constructeur japonais a rappelé au total depuis septembre 5,3 millions de véhicules dont la pédale d'accélérateur pourrait rester bloquée en position enfoncée, soit à cause du tapis de sol, soit d'un problème mécanique, voire des deux. "Cette plainte en nom collectif (...) affirme que, du fait de ces rappels, les propriétaires de Toyota ont perdu l'usage de leur véhicule, et souffert, entre autres choses, de pertes financières et d'un choc émotionnel grave", ont affirmé les avocats dans un communiqué, appelant d'autres conducteurs à se joindre à la plainte. "Toyota s'est engagé et a mené une entreprise ordinaire de marketing et de ventes d'automobiles en présentant de manière mensongère et trompeuse les véhicules comme sûrs et sans défaut", indique le texte de cette plainte.