Le 28 novembre 2000, c'est par un e-mail laconique que les 7.000 clients de Ready.be apprirent avec regret que leur site préféré allait fermer ses portes. C'est que le supermarché virtuel de GB était un des rares sites d'e-commerce à avoir vraiment séduit les utilisateurs grâce à une approche originale et performante. Le concept: `fast shopping for busy people´. Il suffisait de faire son choix parmi les 7000 produits proposés sur le site pour pouvoir retirer ses courses le lendemain après-midi entre 16 et 21 heures dans l'un des 14 points d'enlèvement situés à des endroits stratégiques de Bruxelles. Malgré un manque de rentabilité, on croyait la machine définitivement lancée quand Ready annonça qu'il comptait passer à 12000 produits et 50 points d'enlèvement à travers le pays. C'était sans compter sur la reprise de GB par Carrefour. Le géant français ayant déjà son propre site (ooshop.fr), il laissa Ready et ses cinquante employés sur le carreau.

© La Libre Belgique 2002