Redémarrage graduel chez ArcelorMittal à Liège
© AP

Entreprises & Start-up

Redémarrage graduel chez ArcelorMittal à Liège

BELGA

Publié le - Mis à jour le

Et la direction de Cockerill va défendre vendredi un plan de relance de la phase de relance de la phase à chaud liégeoise, annonce pour sa part le Soir. Le parc de production d'ArcelorMittal Liège, qui tournait à 50% avant l'été, devrait tourner à 70% de ses capacités avant la fin de l'année. La relance du laminoir de Chertal permet de remettre au travail 153 personnes, qui avaient jusqu'à présent été reclassées dans le "froid" ou mises en chômage économique.

La relance permet également de ne plus dépendre du site de production de Dunkerque (France) pour la fabrication de coils. Les dirigeants de Cockerill plaideront vendredi pour la relance du haut-fourneau B d'Ougrée, techniquement le plus apte à un redémarrage rapide -dès début mars si la décision est approuvée.

Ils pourront s'appuyer sur le rapport "Laplace", commandé par la Région wallonne, et qui passe au crible le secteur sidérurgique en Wallonie. Le rapport met en avant le rôle crucial du secteur pour la région et défend une sidérurgie "intégrée", dont les outils du froid sont alimentés par de l'acier produit en amont (par le chaud). Le rapport souligne aussi la nécessité de lourds investissements.

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous