Le tribunal de l’entreprise de Nivelles n’a toujours pas pris de décision concernant la reprise du voyagiste Neckermann. Deux candidats sont toujours en lice : le fonds d'investissement luxembourgeois Futura Capital Fund et l’entreprise anversoise CIM Capital. Il faudra au moins attendre jusqu’à la semaine prochaine pour obtenir des éclaircissements dans ce dossier. Neckermann compte encore 129 employés et 45 enseignes qui souhaitent prendre part à la saison touristique à venir. Début 2021, l’entreprise a demandé une protection contre ses créanciers et les mandataires judiciaires ont donné leur feu vert aux deux candidats repreneurs.

Le personnel a donné sa préférence

Futura souhaite conserver l’ensemble du personnel ainsi que l’actuel CEO Laurent Allardin. De son côté, CIM Capital a présenté un plan comprenant le licenciement de 19 personnes et la nomination de Gert De Caluwe en tant que CEO, lui qui était à la tête de Thomas Cook jusqu’en 2013. Les deux entreprises ont défendu leur projet lors de la séance organisée ce mardi.

Le personnel a été invité à donner sa préférence à l’un ou l’autre des deux candidats. Quelques représentants syndicaux ont en effet pu s’exprimer lundi devant le tribunal du travail. Ils ont ainsi précisé que le personnel soutiendrait majoritairement une reprise par CIM Capital.

La décision quant au repreneur final n’a toutefois pas encore été prise. Le tribunal de l’entreprise a demandé un délai pour examiner l’ensemble des éléments présentés. Un délai légal de 30 jours est prévu afin de statuer sur la reprise. L’issue devrait probablement être connue mardi prochain.