Rolls-Royce a retiré ses objectifs financiers pour 2020 et décidé de ne pas verser de dividendes à ses actionnaires, une première depuis 1987, a annoncé lundi le constructeur britannique, notamment spécialisé dans les moteurs d'avions.

Rolls-Royce souffre tout particulièrement des déboires de l'industrie aéronautique, touchée de plein fouet par la pandémie de Covid-19. En Europe, plusieurs compagnies aériennes sont à l'arrêt ou quasi à l'arrêt depuis plusieurs semaines. Airbus et Boeing sont d'importants clients du groupe britannique.

Rolls-Royce veut en réponse à cette situation périlleuse réduire ses coûts salariaux de 10% cette année. Le non-versement du dividende final lui fera en outre économiser 137 millions de livres. D'autres mesures d'économies, comme la suppression de projets non-essentiels et des réductions de salaires parmi les dirigeants, permettront au groupe de réduire ses dépenses de 750 millions de livres supplémentaires.