General Motors s'était donnée jusqu'à la fin du mois pour se pencher sur les offres de reprise de Saab. Le constructeur automobile néerlandais Spyker s'était montré intéressé. Si aucun repreneur n'est trouvé, GM démantèlera Saab.

"Nous préparons le processus de démantèlement mais entre-temps, nous restons ouverts aux propositions de reprise. Pour cette raison, la date de la décision a été reportée", selon le porte-parole de Saab, Eric Geers.

D'après celui-ci, Saab va redémarrer en janvier quelques lignes de production, notamment celle pour le nouveau modèle 9-5 et le cabrio.