Le groupe technologique sud-coréen Samsung Electronics envisage de reporter le lancement d'un nouveau modèle de smartphone plus tard cette année en raison d'une pénurie de puces électroniques. Auparavant, le problème concernait principalement le secteur automobile, mais désormais, les entreprises technologiques expriment également leurs préoccupations à ce sujet.

Normalement, Samsung aurait dû sortir son nouveau Galaxy Note au cours du second semestre de l'année, mais cela pourrait être reporté à l'année prochaine, a déclaré son collègue directeur général Koh Dong-jin. Le Galaxy Note est l'un des modèles les plus vendus de Samsung.

Lui-même grand fabricant de puces, le groupe affirme qu'il existe un "grave déséquilibre" dans le secteur des semi-conducteurs. La très forte demande d'équipements de travail à domicile et de divertissement en raison de l'épidémie de coronavirus - tels que les ordinateurs, les téléphones portables et les consoles de jeux - en est la principale cause.