On y apprend aussi que le 3 octobre, au plus fort de la crise, l'ensemble des montants prêtés par la Banque Nationale de Belgique (BNB) s'approchait des 100 milliards d'euros, rapporte encore L'Echo qui souligne aussi que Fortis va devoir limiter le rendement de son offre en ligne.

Dans son rapport de 27 pages, la Commission écrit que Fortis Banque a survécu la semaine du 29 septembre au 3 octobre uniquement "grâce aux prêts énormes consentis par la BNB". La Commission précise aussi que lors de cette même semaine, Fortis a été confrontée à des retraits des épargnants de 35,9 milliards d'euros.

Enfin, pour satisfaire aux exigences européennes en matière de concurrence, Fortis Banque devra s'engager à ne pas figurer, pendant deux ans, dans le top deux des meilleures offres de rendement en ce qui concerne les comptes à vue et les comptes épargne uniquement accessibles sur internet", écrit encore L'Echo.