Il y a quinze ans, un jeune homme de l'université de Harvard créait la plateforme qui allait révolutionner les interactions sociales.


4 février 2004, Mark Zuckerberg met en ligne "The Facebook" dans le but de mettre en contact des étudiants du campus de Harvard. Rapidement le succès arrive pour le site internet qui s'ouvre alors à d'autres universités américaines. A partir de ce moment, les choses vont aller sans cesse croissant pour la plateforme qui prendra définitivement le nom Facebook en 2005.

L'anniversaire de l'adolescent Facebook, c'est l'occasion de revenir sur quinze dates clés du site qui compte aujourd'hui plus de 2,3 milliards d'utilisateurs à travers le monde.

  • 4 février 2004 : lancement du site "The Facebook" qui consiste à mettre en contact des étudiants, dans une forme d'amélioration de "Facemash" qui invitait les étudiants à choisir la personne la plus sexy entre deux photos mais qui avait été interdit par les autorités de Harvard, en raison de l'usage de photos à caractère personnel.
  • 2006 : après son extension sur divers campus nord-américains, le site commence à faire le le tour de la planète en arrivant en Europe par le Royaume-Uni. C'est à cette période que Facebook acquiert son statut de réseau social, s'ouvrant à tout un chacun et non plus seulement à la communauté estudiantine, tout en durcissant sa politique d'inscription, restreignant l'âge minimum à 13 ans. Aujourd'hui ce paramètre est l'un des seuls à ne pas avoir évolué.
  • 6 septembre 2006 : création du fil d'actualité ou "newsfeed" dans sa version originale. Ce flux regroupe pour les utilisateurs les publications et commentaires de leurs amis, ainsi que les posts des pages qu'ils suivent. Aujourd'hui encore le fil d'actualité est l'objet de nombreuses améliorations pour proposer, au moyen de puissants algorithmes en développement permanent, aux utilisateurs les publications qui sont le plus susceptibles de les intéresser.
© AP

  • Novembre 2007 : arrive le nerf de la guerre avec l'ouverture du réseau social aux annonceurs publicitaires, qui voient dans la création des pages un moyen de cibler un public particulier. En plus d'une décennie, la publicité est devenue la source principale de revenus de la société de Palo Alto, sa part étant estimée à 98 %.
  • 9 mars 2008 : le tour du monde de Facebook se poursuivant, et s'accélérant, la firme doit réagir en s'ouvrant à d'autres communautés. Après la création de versions en allemand et en espagnol, le français est la quatrième langue qui bénéficie de sa version. Aujourd'hui, le réseau social propose à ses utilisateurs de configurer leur compte dans pratiquement n'importe quel dialecte.
  • 9 février 2009 : près de cinq ans après sa création, le réseau met sur pied le bouton "J'aime" pour réagir aux publications des uns et des autres. Depuis lors, il est devenu le symbole de Facebook, inspirant de nombreuses autres plateformes. Malgré les réclamations pour également proposer un "Je n'aime pas", Facebook n'a pas plié, se contentant d'étoffer le panel de réactions en janvier 2016.
  • 2010 : sortie du film "The Social Network". Derrière la caméra, David Fincher évoque les débuts de Facebook, de Facemash au mastodonte qu'il était déjà devenu à cette époque, n'éludant pas non plus les conflits qui ont eu cours au cœur de la société.
  • 9 août 2011 : Facebook Messenger débarque et remplace l'interface initiale de chat. Plus qu'un simple module de conversation entre amis, Messenger est devenu un service d'échange de paiements entre amis, de jeu ou encore de discussion avec des bots.
  • 9 avril 2012 : le réseau ingère Instagram contre un milliard de dollars. Ce n'est pas la seule grande marque que Facebook va engloutir durant ses quinze années d'existence, puisque WhatsApp passera également sous la coupe du géant de Palo Alto en février 2014 contre 19 milliards de dollars, suscitant les regrets de Brian Acton, le co-fondateur de la messagerie instantanée, fin de l'année passée qui avouera avoir vendu "la vie privée de [ses] utilisateurs" auprès de Forbes.
  • Octobre 2012 : moins de dix après sa création, Facebook franchit le cap symbolique du milliard d'utilisateurs. En août 2015, ce chiffre symbolise en outre le nombre de personnes connectées simultanément sur le site. Ils sont aujourd'hui près de 2,5 milliards à disposer d'un compte sur le réseau social.

  • 15 octobre 2014 : suite aux attentats terroristes qui se multiplient et aux catastrophes naturelles, Facebook développe la fonction "Safety Check" qui consiste pour une personne proche d'un événement grave de notifier ses contacts qu'elle se trouve en sécurité. Sa première utilisation à grande échelle surviendra lors du tremblement de terre au Népal d'avril 2015. Les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016 ont également fait l'objet de son activation.
  • 2018 : le scandale Cambridge Analytica éclabousse le réseau social comme jamais il ne l'a été auparavant. Il est accusé d'avoir vendu les données privées de quelque 87 millions d'utilisateurs, sans leur accord. L'affaire prend une telle ampleur que Mark Zuckerberg est invité à s'expliquer devant le Congrès américain, mais aussi devant les députés de l'Union européenne. Ce n'est pas la seule fois que Facebook se trouve confronté à des problèmes avec la vie privée de ses utilisateurs. On apprenait récemment que depuis 2016, des adolescents avaient accepté de vendre leur vie numérique en échange d'une certaine somme d'argent.

© Reporters

  • Avril 2018 : le réseau social, critiqué pour être le vecteur de fausses informations, lance un outil permettant de lutter contre les fake news. Le bouton "About this article" permet aux utilisateurs de vérifier le taux de crédibilité d'un post au moyen de Wikipédia, qui n'est pourtant pas toujours considéré comme une source fiable pour son aspect participatif.


Quinze ans, l'âge bête dit-on. Facebook a en tout cas bien mûri depuis ses débuts, modifiant les comportements d'une large frange de la population mondiale mais reste régulièrement sous le feu des projecteurs pour la protection des données personnelles de ses utilisateurs et son caractère intrusif dans la vie quotidienne de ses utilisateurs.

© IPM