Les deux entreprises combinées auront une valeur totale de 68 milliards de dollars, précise un communiqué.

Alors que les équipements du quotidien intègrent de plus en plus de composants électroniques, ADI met en avant la complémentarité des activités de Maxim, particulièrement solides sur le marché de l'automobile et des centres de données, et les siennes, présentes sur les marchés de l'industrie, de la communication et de la santé numérique.

Selon les termes de l'accord, les actionnaires de Maxim recevront 0,630 action d'ADI pour chaque action détenue. Ils détiendront ainsi environ 31% de la nouvelle société.

Aux prix de clôture vendredi, Maxim était valorisé à 17 milliards de dollars et ADI à 48 milliards.

L'association des deux sociétés crée un concurrent de poids à Texas Instruments, le leader des semi-conducteurs analogiques avec une valeur de marché de 120 milliards de dollars.

"Avec l'étendue et la profondeur accrues de notre technologie et de nos talents combinés, nous allons développer des solutions plus complètes et de pointe", a commenté le directeur général de ADI, Vincent Roche, cité dans le communiqué.

"Maxim est une franchise respectée dans les domaines du traitement du signal et de la gestion de l'énergie avec un portefeuille technologique éprouvé et une histoire impressionnante quand il s'agit de renforcer l'innovation", a-t-il ajouté. "Ensemble, nous sommes bien placés pour porter la prochaine vague de croissance des semi-conducteurs."

Avec les produits de Maxim, ADI pourra "offrir des solutions plus complètes, servir plus de 125.000 clients et capter une plus large part d'un marché valant au total 60 milliards de dollars".

La nouvelle société devrait avoir un chiffre d'affaires d'environ 8,2 milliards de dollars.

ADI, qui doit encore recevoir le feu vert des autorités, espère finaliser la transaction à l'été 2021.

jum/lth

ANALOG DEVICES

Métadonnées

Titre

  • Semi-cond