"Le nombre de personnes concernées sera de l'ordre de grandeur de 1.600" et "au quatrième trimestre" de l'exercice fiscal en cours, c'est-à-dire entre juillet et fin septembre, a-t-il dit lors d'une conférence de presse téléphonique.

M. Kaeser a estimé la charge de restructuration à 100 millions d'euros.

Dans le détail, Siemens a précisé dans un communiqué vouloir supprimer 900 emplois en Autriche, 300 emplois dans les techniques de bâtiment dont 120 en Allemagne, et 100 emplois en France (à Molsheim en Alsace) dans sa filiale de fabrication d'ampoules électriques Osram. Par ailleurs le patron du groupe Peter Löscher a évoqué une augmentation des mesures de chômage partiel.

Siemens, qui emploie 410.000 personnes dans le monde, avait déjà mis en place fin 2007 un plan de suppressions de 16.750 emplois.