© Jean-Luc Flemal

Entreprises & Start-up

SN Brussels Airlines transforme l'essai

S.Vdd.

Publié le - Mis à jour le

Les dirigeants de la SN Brussels Airlines (SNBA) ont le sourire. Huit mois après son lancement, la compagnie née sur les cendres de la Sabena affiche des résultats supérieurs aux prévisions. `Nous avions tablé, pour 2002, sur une perte opérationnelle de 80 à 120 millions euros. Celle-ci ne dépassera pas les 80 millions´, a indiqué Rob Kuijpers, le président du conseil d'administration de la jeune compagnie. Pour le premier semestre, la perte opérationnelle s'élève à 50 millions d'euros. `Celle-ci s'est focalisée sur le 1er trimestre et est essentiellement due aux investissements consentis pour lancement des vols sur l'Afrique´, a expliqué Rob Kuijpers.

D'après lui, la société engrangera ses premiers bénéfices à partir du 4e trimestre de l'année et sera dans le vert en 2003. Depuis le deuxième trimestre 2002, affirme la direction, la société a atteint l'équilibre financier sur ses destinations européennes. En ce qui concerne ses vols africains (assurés en collaboration avec Birdy Airlines), après des débuts assez lents en mai et juin, la compagnie gagne de l'argent depuis le mois d'août.

Depuis le lancement de ses activités, la SNBA a transporté 2037000 passagers. Le taux d'occupation a atteint près de 60 pc cet été. Et la ponctualité, valeur sur laquelle la compagnie a bâti sa stratégie commerciale, est au rendez-vous dans 90 pc des cas.

Pas de recapitalisation

Autre bonne nouvelle annoncée par les dirigeants de la SNBA: il ne faudra pas recapitaliser la société, qui a vu le jour grâce au consortium d'investisseurs privés belges réunis autour de Maurice Lippens et d'Etienne Davignon. Pour rappel, le capital de départ était de quelque 200 millions d'euros.

Bref, Rob Kuijpers et Peter Davies, l'administrateur délégué, estiment avoir tenu leur pari à ce jour. `Quand nous avons démarré en mars, personne ne croyait que nous allions tenir plus de deux mois et les compagnies aériennes ne voulaient pas nous parler´, a rappelé Rob Kuijpers. Aujourd'hui, la SNBA a des accords avec 120 compagnies qui lui permettent de recaser ses passagers sur d'autres vols en cas de problème.

L'heure est à présent à l'expansion. La SNBA vient, à cet effet, de nouer un accord de coopération avec British Airways. A partir du 27 octobre, elle partagera avec la compagnie britannique les vols sur Heathrow et Gatwick. A partir de cette même date, la SNBA ajoutera deux nouvelles destinations (Seville et Abidjan). Elle comptera ainsi 37 destinations en Europe et 13 en Afrique. Les fréquences seront aussi augmentées sur certaines villes.

La compagnie envisage, par ailleurs, d'ajouter à sa flotte (32 Avro de 100 places) de plus gros appareils (Boeing 737 ou Airbus 320 de 130 places).

© La Libre Belgique 2002

Untitled Document PUBLIREDACTIONNEL
Le projet InterVAT permet aux assujettis à la TVA de rentrer leur déclaration via l'internet. La sécurité de l'opération requiert un certificat digital tel que Belgacom E-Trust™: il vous permet de signer électroniquement la déclaration.
 
More Info

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous