Société Générale est entrée en "négociation exclusive" avec le groupe de gestion d'actifs Amundi afin de lui céder sa filiale Lyxor, spécialisée dans cette activité, pour 825 millions d'euros, ont annoncé mercredi les deux entreprises. "Le conseil d'administration de Société Générale, réuni le 6 avril 2021, a approuvé l'entrée en négociation exclusive avec Amundi en vue de la cession des activités de gestion d'actifs opérées par Lyxor", indique un communiqué de la banque française.

Cette cession devrait être finalisée au plus tard en février 2022.

Créée en 1998, Lyxor bénéficie notamment d'une "position de leadership dans la gestion passive en Europe", souligne le communiqué.

La "gestion passive" se fait via des ETFs, des fonds qui répliquent un indice donné, comme par exemple le CAC 40, par opposition à la gestion dite "active", lorsque le fonds sélectionne lui-même les titres où l'argent est placé.

La cession négociée concerne les activités de gestion passive de Lyxor, mais aussi celles qu'il a dans la gestion active, pour "des clients institutionnels en France et à l'international". Au total, 124 milliards d'euros d'encours font partie du périmètre concerné par la cession, précise le communiqué.

"Avec cette opération, Amundi deviendrait le leader européen de la gestion des ETF", a précisé dans un communiqué séparé le spécialiste de la gestion d'actifs. Il "disposerait ainsi de leviers puissants pour accélérer sa trajectoire de développement" sur ce marché "en forte croissance".

La Société Générale relève pour sa part que la cession de Lyxor "viendrait clôturer avec succès le programme de recentrage" sur certaines activités qu'elle avait lancé en 2018.