Une société affiliée au Vision Fund vient de revendre 38 millions d'actions Uber au prix unitaire de 53,46 dollars, soit un total de quelque 2 milliards de dollars.

Le Vision Fund demeure toujours après cette transaction le principal actionnaire institutionnel d'Uber, détenant encore quelque 184 millions d'actions du groupe (soit près de 10% de son capital), des parts dont la valeur de marché avoisine actuellement les 10 milliards de dollars.

Sous l'égide de son PDG Masayoshi Son, SoftBank Group a massivement investi ces dernières années dans des plateformes de réservations de véhicules avec chauffeur, que ce soit dans Uber ou dans le chinois Didi Chuxing, Ola en Inde et Grab en Asie du Sud-Est.

Remontée spectaculaire du titre en novembre

Ce pari a initialement été raté, l'action Uber ayant dégringolé après son introduction en Bourse décevante en 2019, puis ayant été laminée comme les autres plateformes de VTC au début de la crise mondiale du coronavirus l'an dernier. A la fin de mars 2020, l'action Uber était ainsi tombée sous les 15 dollars, alors que son action avait été introduite en Bourse à 45 dollars l'année précédente.

Mais l'horizon s'est depuis considérablement éclairci pour les VTC. Fort de l'explosion de la demande des livraisons de repas à domicile, le titre Uber a connu une spectaculaire remontée, dépassant pour la première fois la barre des 50 dollars en novembre dernier.

Le titre SoftBank Group progressait de 0,77% à 8.050 yens à 02h30 GMT ce mardi à la Bourse de Tokyo, sur un indice Nikkei en hausse de 0,17%.