En 2020, la banque Triodos a augmenté de 12 % son encours de crédits aux entreprises et projets durables (contre une hausse de 11% en 2019). Le portefeuille de crédits hypothécaires résidentiels a crû de 39 %, contre 31 % un an plus tôt.

"Au cours d'une année caractérisée par des perturbations mondiales exceptionnelles, la Banque Triodos a été en mesure de générer une influence positive et d'enregistrer une croissance solide. Tant notre portefeuille de crédits que nos activités de gestion des investissements ont contribué à cette croissance. À court terme, nous devons faire face aux défis économiques liés à la Covid-19, mais nous sommes convaincus du fait qu'à moyen et long termes, les secteurs que nous finançons seront bien positionnés pour contribuer à la relance de l'économie - une relance qui mènera à une économie qui sera plus durable et plus inclusive sur le plan social", a commenté Peter Blom, CEO de la banque.

L'épargne en léger recul

En Belgique, le volume total de l'épargne confiée à Triodos s'élevait à 2,1 milliards d'euros à la fin 2020 (-2 %, contre une augmentation de 11,6 % en 2019). La succursale belge totalisait 82 000 clients à la clôture de l'exercice (83 000 en 2019).

En Belgique, le volume net de crédits durables est resté inchangé par rapport à 2019, à 1,8 milliard d'euros (contre une croissance nette de 5,3 % en 2019). Le volume net de crédits aux clients professionnels a enregistré une légère diminution tandis que les crédits hypothécaires pour la construction et la rénovation de logements économes en énergie ont crû de 7,8 % (14,8 % en 2019) et représentent 18 % du portefeuille de crédits, précise encore Triodos.