Le groupe nippo-suédois Sony Ericsson, en difficultés financières, a annoncé la suppression de 2.000 emplois dans le monde, a-t-on appris auprès d'une porte-parole. "Sony Ericsson va supprimer 2.000 emplois dans le monde sur un an, parmi les 12.000 employés" que compte le groupe, a déclaré à l'AFP Susanne Andersson.

Le groupe a annoncé vendredi des résultats en forte baisse pour le deuxième trimestre avec un bénéfice net en repli de 97% à 6 millions d'euros contre 220 millions un an plus tôt. Il a en outre accusé une perte nette opérationnelle de 2 millions d'euros contre un bénéfice opérationnel de 315 millions au deuxième trimestre 2007.

Le groupe, qui avait historiquement fondé sa croissance sur les produits haut de gamme, s'est réorienté vers les produits bas de gamme moins rentables, et ce, afin de gagner des parts de marché dans les pays émergents, à forte croissance et réduire sa dépendance vis-à-vis des marchés d'Europe de l'Ouest.

Dans un communiqué de présentation des résultats trimestriels, le groupe avait annoncé plus tôt la mise en oeuvre d'un plan de restructuration destiné à réduire ses coûts opérationnels. "Notre objectif est de réduire les dépenses opérationnelles de 300 millions d'euros par an avec un plein effet attendu dans l'année", avait précisé le PDG du groupe Dick Komiyama, cité dans le communiqué. "Les mesures que nous prenons sont destinées à faire (de Sony Ericsson) une entreprise plus réactive, plus souple, et plus rentable, capable de continuer à créer des produits innovants qui séduisent les consommateurs", a-t-il ajouté.

Au deuxième trimestre, le nombre d'appareils vendus avait baissé de 2% à 24,4 millions contre 24,9 millions un an plus tôt. Quant au prix de vente moyen, il a continué à décliner à 116 euros contre 125 euros au deuxième trimestre 2007.

Sony Ericsson, qui n'est pas coté en Bourse, a été créé en 2001 par le suédois Ericsson, numéro un mondial des réseaux de téléphonie mobile, et par Sony, le géant japonais de l'électronique. A la Bourse de Stockholm, peu avant 14H00 GMT, le titre Ericsson était en progression de 1,15% à 70,60 couronnes, dans un marché en hausse de 1,63% à 872,39 points.