L'entreprise aérospatiale américaine SpaceX du fantasque milliardaire Elon Musk, vient d'annoncer qu'elle enverrai les premiers touristes dans l'espace d'ici la fin de cette année. La mission, nommée Inspiration4, se fera grâce à la fusée réutilisable Falcon 9 de SpaceX, lancée depuis le centre spatial Kennedy de Floride.

Elle comportera à son bord Jared Isaacman, fondateur et patron de l'entreprise Shift4 Payments, premier touriste spatial du groupe.

Jared Isaacman fera don des trois sièges à ses côtés à bord de la capsule Dragon, à "des individus issus du grand public, dont l'identité sera annoncée dans les semaines à venir".

Un site internet a été créé, à l'adresse Inspiration4.com, afin que les gens puissent postuler à l'une de ces places.

Deux catégories de sièges sont possibles: le siège de la "générosité" peut s'obtenir avec un don à la fondation St Jude, qui travaille sur les maladies infantiles, tandis que le siège de la "prospérité" peut s'obtenir en partageant son histoire d'entrepreneuriat.

Le concours est ouvert aux habitants des Etats-Unis de plus de 18 ans.

Un entraînement d'astronaute

Les quatre individus, avec Jared Isaacman, recevront un entraînement d'astronaute commercial donné par SpaceX.

Selon la compagnie, la mission durera plusieurs jours, et les touristes spatiaux effectueront une orbite autour de la Terre toutes les 90 minutes. Après la mission, la capsule fera son entrée dans l'atmosphère pour un amerrissage au large des côtes de la Floride.

En novembre 2020, quatre astronautes ont été mis sur orbite avec succès par la capsule Crew Dragon de SpaceX, avant de rejoindre la Station spatiale internationale. La capsule Dragon était devenue une semaine auparavant le premier engin spatial à être certifié par la Nasa depuis la navette spatiale, quarante ans plus tôt.

La Nasa s'est tournée vers SpaceX et Boeing après avoir mis fin à son programme de navette spatiale en 2011, qui n'avait pas réussi son objectif de rendre les voyages dans l'espace, sûrs et peu coûteux.

L'agence américaine prévoit de dépenser plus de 8 milliards de dollars d'ici 2024 sur son programme d'équipage commercial, avec l'espoir de voir le secteur privé répondre aux besoins "bas orbitaux" de la Nasa afin que cette dernière puisse se concentrer sur des missions de retours sur la Lune, puis vers Mars.

Outre sa première mission de tourisme spatial, SpaceX a prévu deux autres lancements habités pour la Nasa en 2021, dont un au printemps avec à son bord le spationaute français Thomas Pesquet. Fondée par l'homme le plus riche de la Terre Elon Musk en 2002, SpaceX a désormais devancé sa rivale Boeing, dont le programme spatial s'est retrouvé en difficulté après l'échec d'essais de sa capsule non-habitée Starliner l'année dernière.