Le groupe automobile Stellantis, issu de la récente fusion de Peugeot-Citroën et de Fiat-Chrysler, et le géant taïwanais de la fabrication de produits électroniques Foxconn doivent annoncer mardi un "partenariat stratégique", ont-ils indiqué ce lundi.

Stellantis s'est refusé à tout commentaire avant l'annonce, prévue mardi à 11H45 (09H45 GMT).

L'accord qui associe FIH Mobile Ltd., une filiale de Foxconn spécialisée dans les technologies mobiles, porterait sur la fourniture d'équipements, selon une source proche du dossier.

Foxconn, un conglomérat notamment connu pour fabriquer les iPhone d'Apple, cherche à se diversifier dans l'automobile, pour participer à la conception de véhicules électriques et connectés.

L'Europe, après la Chine et les USA

Il avait passé en janvier 2020 (avant la pandémie de Covid-19 et la naissance de Stellantis) un accord préliminaire avec Fiat-Chrysler (FCA) prévoyant la mise sur pied d'une coentreprise pour fabriquer ensemble des véhicules électriques, initialement destinés au marché chinois.

Le groupe a conclu vendredi un tel accord avec le groupe américain Fisker, pour fabriquer des voitures aux Etats-Unis d'ici la fin 2023.

Il a également conclu en janvier une alliance avec le groupe automobile chinois Geely, pour créer ensemble un équipementier et un conseiller au service des constructeurs de voitures.

Stellantis, dont la production est fortement affectée par la pénurie mondiale de puces électroniques, prévoit de présenter une stratégie d'électrification de sa gamme début juillet, et des projets pour la Chine, un marché où il a du mal à percer, fin 2021.