On l'attendait et il l'a fait : lundi, le patron d'Apple Steve Jobs a annoncé le lancement d'un iPhone compatible avec les réseaux mobiles 3G. Jusqu'ici, le téléphone baladeur de la marque à la pomme était seulement équipé de la technologie Edge, moins rapide que le 3G. Cette nouvelle version de l'iPhone, qui permettra donc à ses utilisateurs d'accéder à un Internet mobile plus performant, était particulièrement attendue en Europe, où les réseaux 3G sont déjà très développés. Elle devrait être commercialisée le 11 juillet dans 22 pays dont l'Autriche, le Portugal et la Suisse. On l'annonce le 17 juillet en France et un peu plus tard dans l'année en Belgique et au Luxembourg

S'exprimant à l'occasion de la conférence des développeurs d'Apple à San Francisco, Steve Jobs a également dévoilé que l'iPhone 3G comportera des fonctions GPS, comme bon nombre des appareils concurrents de l'iPhone. En ce qui concerne le prix de ce nouvel appareil, il a précisé que le modèle à 8 gigaoctets de mémoire sera vendu 199 dollars, tandis que le modèle à 16 gigas coûtera 299 dollars.

Contrer le BlackBerry

Un peu plus tôt dans sa présentation, le patron d'Apple a également présenté un nouveau service baptisé "iPhone 2.0" qui permet de gérer, via son iPhone, ses e-mails sous le logiciel Microsoft Exchange, le plus utilisé par les entreprises.

Cette initiative vise surtout à concurrencer le BlackBerry du fabricant canadien RIM, qui est très populaire en Amérique du nord. L'iPhone, lancé il y a un peu moins d'un an, est actuellement 2e sur le marché des téléphones intelligents, derrière le BlackBerry. Visiblement soucieux de toucher les utilisateurs professionnels, Steve Jobs a précisé lors de son speech qu'Apple a collaboré avec Cisco pour installer sur les nouveaux iPhone des liaisons sécurisées (VPN), afin que les entreprises puissent disposer de connections protégées pour les transferts de données.

Selon Gene Munster, un analyste de Piper Jaffray cité par l'AFP, Apple pourrait vendre 12,9 millions d'iPhone en 2008 et jusqu'à 45 millions en 2009. Steve Jobs a annoncé ce lundi que son groupe, qui vise 10 millions de ventes pour la fin de cette année, a vendu 6 millions d'iPhone jusqu'ici.

Le téléphone d'Apple peut donc clairement être considéré comme un succès. Mais il avait besoin de sang neuf pour continuer à être l'objet de tous les désirs, alors que les concurrents d'Apple ne cessent de lancer de nouveaux modèles qui s'inspirent très clairement du design et des fonctionnalités de l'iPhone. Après être monté jusqu'à 26,7 pc du marché des "smartphones" au 4e trimestre 2007, contre 35,1 pc pour le Blackberry, l'iPhone a ainsi perdu un peu de terrain, avec 19,2 pc au 1er trimestre 2008 alors que le BlackBerry est remonté à 44,5 pc, selon le cabinet IDC. L'iPhone 3G parviendra-t-il à de nouveau inverser la tendance en faveur d'Apple ?

Steve Jobs présente le nouvel iPhone