La banque britannique Barclays s'est décidée jeudi à devancer la date prévue pour publier des résultats de sa filiale d'investissement, révélant une exposition finalement modérée à la crise du crédit hypothécaire américain "subprime", alors que des rumeurs prétendaient le contraire.

Sous la pression des investisseurs, elle a finalement présenté jeudi un rapport exhaustif sur Barclays Capital, indiquant que les dépréciations d'actifs liées à la crise financière récente s'étaient établies dans la filiale à 1,3 milliard de livres (1,85 milliard d'euros) depuis l'été, à raison de 500 millions en juillet-août-septembre et 800 millions en octobre seul. C'est bien moins que les cinq milliards cités vendredi par les rumeurs de marché, qui avaient fait dévisser le titre de 9 pc d'un coup, obligeant la Bourse de Londres à suspendre temporairement sa cotation. Les démentis catégoriques de Barclays n'avaient pas suffi à relancer le cours, d'autant que les rumeurs faisaient aussi état d'une possible démission du directeur général de Barclays John Varley.

Par ailleurs, Barclays Capital a annoncé avoir réalisé sur les dix premiers mois de l'année une performance "meilleure que pendant l'année record" de 2006, avec un bénéfice avant impôt de 1,9 milliard de livres. "Le communiqué publié aujourd'hui démontre la robustesse et la résistance de notre performance au cours de l'année et particulièrement au cours du turbulent mois d'octobre", a indiqué Barclays. Lors d'une conférence de presse téléphonique, Bob Diamond, le patron de Barclays Capital, s'est félicité que des performances "record" sur les opérations de changes, d'obligations d'Etat et de swaps de taux d'intérêt, aient aidé à plus que compenser ces dépréciations. Le dirigeant a cependant convenu que la dépréciation d'octobre était "assez sérieuse", et il a indiqué qu'il faudrait bien un an ou deux pour effacer la crise du "subprime" en "transférant le risque de ceux qui ne devraient pas le supporter vers ceux qui devraient".

L'action Barclays a fini hier en baisse de 0,47 pc. (AFP)