C'est une bonne nouvelle qui devrait "assurer le futur à long-terme" du prestataire, mis en difficulté par la chute du trafic aérien durant la pandémie, selon un communiqué publié lundi. 

L'accord repose sur deux piliers principaux: l'apport de 300 millions d'euros de liquidités supplémentaires par ses créanciers et l'obtention d'une ligne de crédit à quatre ans de 500 millions. Celle-ci remplace la précédente facilité de 300 millions et permettra à la société "d'accélérer sa croissance globale". 

Le groupe de créanciers AHG et composé de sept entités, notamment SVP Global, Apollo Global Management, TowerBrook Capital Partners, Ares Management ou encore le géant bancaire britannique Barclays, détient désormais 75% du groupe Swissport.

C'est lui qui prêtera, à hauteur de la valeur pro rata des actions qu'il détient, une première somme "dans les prochains jours", d'après le communiqué. Un deuxième prêt est prévu par Swissport environ quatre semaines après. La restructuration devrait être finalisée à la fin de l'année 2020.