Les clients qui veulent un plat à emporter mais qui ne peuvent ou ne veulent pas aller le chercher, peuvent se faire livrer par DPD fresh, indiquent les deux entreprises dans un communiqué de presse.

Le secteur de l'horeca est toujours obligé de garder ses portes fermées en raison de la crise du coronavirus. Les restaurants peuvent proposer des plats à emporter, mais selon les deux sociétés TableFever et DPD fresh, il arrive trop souvent que les restaurants manquent des commandes parce que les consommateurs ne sont pas toujours en mesure de venir les chercher. La plateforme de réservation TableFever et le service de transport de denrées alimentaires sèches et de produits frais et surgelés DPD fresh s'associent donc pour acheminer les repas jusqu'aux consommateurs.

Un supplément de 15 euros

"Si les gens surfent sur le site web des restaurants qui travaillent avec nous, ils peuvent cliquer sur le bouton de livraison et indiquer une heure de livraison. Le restaurant et DPD reçoivent la commande et le lendemain, le consommateur reçoit un SMS ou un e-mail indiquant l'heure exacte de la livraison", explique Stef van der Schueren, PDG de TableFever. Les clients reçoivent les repas réfrigérés et livrés à leur domicile par DPD fresh. "Grâce à notre couverture nationale, la vente à emporter devient un modèle commercial rentable et permanent, et non plus une campagne de marketing temporaire destinée à couvrir les coûts", explique Koen Verlaenen, directeur général de DPD fresh.

Les clients paient 15 euros pour le service, pour les restaurants le service est gratuit. "Ils ont eu suffisamment de difficultés pendant la crise", déclare M. van der Schueren.

TableFever compte actuellement environ 800 restaurants parmi ses clients, qu'il s'agisse de chaînes ou de brasseries.