Tata Steel Europe souhaite économiser 830 millions d'euros, indique lundi la télévision régionale néerlandaise NH News, sur la base d'un mémo interne. Une grande partie de ces économies concernerait l'usine d'IJmuiden aux Pays-Bas mais devrait également toucher d'autres établissements - y compris en Belgique. 

Le comité central d'entreprise craint la perte de 2.500 emplois au total, soit un quart des emplois du géant de l'acier. Selon cette note interne, les coûts de personnel doivent être réduits de 170 millions d'euros. Il faudra néanmoins attendre le mois de novembre pour avoir davantage de détails, ajoute NH News.

Tata Steel a confirmé lundi son intention d'accélérer ses plans de réorganisation prévoyant notamment la suppression d'emplois. Elle n'a toutefois pas communiqué de chiffres précis. Dans un communiqué, la société fait part de conditions de marché difficiles en raison de la présence d'une grande quantité d'acier à prix réduit sur le marché européen. 

La direction veut également améliorer la chaîne d'approvisionnement et l'utilisation des matières premières, ainsi qu'augmenter la production. Tout licenciement sera soumis aux représentants du personnel, ajoute-t-elle.

Tata Steel possède des sites aux Pays-Bas, en France, en Grande-Bretagne et en Belgique, à Duffel ainsi qu'à Liège.