L'impasse dans la concertation sociale sur le rail provoquera une première action le 12 décembre prochain, ont annoncé vendredi la CGSP-Cheminots et la CSC Transcom. 

Les négociations de l'accord social pour la période 2020-2022 ont débuté au mois de juin, mais les syndicats ont rejeté le protocole d'accord la semaine dernière, s'opposant au projet de la direction.

Ils avaient laissé une semaine aux responsables de la société ferroviaire pour trouver une réponse claire et concrète à leurs revendications, qui concernent notamment une hausse salariale de 1,1% et le maintien des 36 heures pour l'ensemble du personnel, présent et à venir.