Le Français Jérôme Guillen travaillait pour le constructeur de voitures électriques depuis dix ans et dirigeait jusqu'à récemment la division des camions de l'entreprise. L'homme aurait quitté l'entreprise le 3 juin dernier, selon les documents déposés cette semaine. Considéré comme le bras droit du patron Elon Musk, il a été le cerveau de l'accélération de la production du populaire Model 3 en 2018. Il était auparavant président de la division automobile de Tesla et avait été nommé à la tête de la division qui développe les poids lourds en mars.

Selon les experts, le départ de Jérôme Guillen est une perte énorme pour Tesla, qu'il avait rejoint à l'automne 2010 en tant que directeur de programme pour le Model S, la voiture électrique révolutionnaire qui a jeté les bases du crossover Model X et de la Model 3, moins chère.

Le constructeur de voitures électriques est confronté à une forte rotation des cadres depuis des années. Le Français avait pris congé de l'entreprise américaine durant quelques mois en 2015, avant d'y revenir en 2016 pour diriger le programme de camions. Deux ans plus tard, il avait rejoint la division automobile pour ensuite retrouver le segment des poids lourds.

La production initiale du Semi Truck a été retardée. Le camion s'appuie sur des batteries plus grandes et plus solides, que Tesla essaie de fabriquer elle-même avec des partenaires comme le japonais Panasonic.