L’association de consommateurs Test Achat dénonce l’obsolescence programmée des iPhone 6 d’Apple. Selon l’association, la marque à la pomme a procédé à des mises à jour discrètes afin de masquer des problèmes de batterie. De plus, celles-ci auraient également causé un ralentissement des appareils. “Ce qui pousse les consommateurs à acheter des téléphones neufs”, commente Test Achats.

“Nous avons fait la requête auprès du tribunal de l’entreprise de Bruxelles. Nous sommes dans la phase de recevabilité. Ensuite, le juge devra décider si on est en phase de ‘opt-in’, ce qui veut dire que toutes les personnes concernées qui ont un iPhone 6 pourront bénéficier du jugement, ou ‘d’opt-out’, c’est-à-dire que les consommateurs devront se manifester expressément pour en bénéficier”, précise Julie Frère, la porte-parole de Test Achats.

500 millions d'euros d'indemnités aux USA

Après avoir déjà visé Apple par le passé pour les capacités de stockages réelles de ses appareils, l’association tente donc une nouvelle fois d’obtenir une indemnisation pour les consommateurs.

Une action qui pourrait aboutir puisque le géant américain a déjà été condamné à une indemnisation de 500 millions d’euros aux États-Unis, également via un recours collectif. “En France, l’entreprise a aussi été condamnée à verser 25 millions d’euros aux personnes lésées”, ajoute Julie Frère. “Nous visons une indemnisation d’environ 60 euros par consommateurs. Il n’y a pas de chiffres précis mais on estime à 180 000 le nombre de modèles vendus en Belgique”, précise-t-elle. Ce qui pourrait faire monter la facture à 10,8 millions d’euros pour Apple pour le marché belge.

“Nous estimons que les consommateurs belges ont le droit d’être traités avec le même respect et la même équité que les consommateurs américains, et qu’à ce titre, ils méritent d’être indemnisés”, précise encore l’association. L’Espagne a également lancé une procédure similaire et le Portugal et l’Italie devraient faire de même. Les Italiens ont par ailleurs eu récemment gain de cause dans un autre dossier et ont infligé 10 millions d’euros d’amende à Apple pour tromperie sur l’étanchéité de ses derniers iPhone et manque d’assistance lorsque les clients ont effectivement eu un problème d’infiltration d’eau. De quoi noyer le géant sous les plaintes.