La Libre teste régulièrement du matériel technologique et en propose la critique sous forme d'articles. Ces produits sont choisis en fonction de leurs spécificités techniques, de leur coût, mais aussi de l'intérêt qu'ils suscitent auprès du grand public ou de nos journalistes.

À quoi servent encore les projecteurs de poche alors que les télévisions actuelles permettent de projeter depuis de nombreuses sources et notamment les smartphones ? Il s’agit plutôt d’un article de niche destiné aux représentants de commerce, habitués des projections, ou à ceux qui ne veulent pas se trimbaler avec une télévision pour partager leur contenu quand ils partent en camping ou dans une autre pièce de la maison.

J’ai testé le modèle de Sony MP-CD1. C’est une petite boîte de 83 mm sur 150 mm pour une épaisseur de 16 mm et un poids de 280 g. Elle contient une batterie qui assure deux heures de projection, un haut-parleur et la lampe de projection, mais aussi un petit ventilateur qui n’est pas toujours silencieux. Une fixation pour un mini-pied photo est intégrée dans le dessous du boîtier afin d’assurer le bon positionnement du projecteur.

La connexion avec les sources (ordinateur, téléphone…) est réalisée au moyen d’une sortie HDMI/MHL. Une sortie USB fournit de l’électricité pour un accessoire de projection sans fil comme une Chromecast ou pour recharger son smartphone. D’ailleurs, on peut regretter que le mini-projecteur n’intègre pas de connexion sans fil, ce qui devient la norme dans tous les appareils connectés actuels.

Le bouton d’allumage, par une pression rapide, ouvre des options de désactivation du son ou de choix de profil colorimétrique d’image entre dynamique et standard.

L’image projetée a une diagonale de 1 m à 3 m selon la distance entre l’appareil et le support de projection. Un curseur placé sur le côté assure la netteté. Les déformations verticales de l’image sont redressées automatiquement par contre les distorsions horizontales devront être ajustées manuellement par un déplacement du projecteur. Le rapport de contraste est de 400 : 1, malgré ce taux peu élevé, l’image reste visible même dans une pièce éclairée. La pénombre n’est donc pas requise pour apprécier les films ou les contenus affichés. La résolution de projection est de 854 X 480 pixels.

Le Sony MP-CD1 coûte 399 €.