L'Echo et De Tijd publient l'information mardi. Outre un vote favorable des coopérateurs, la nomination de Thierry Smets est soumise au feu vert de la Banque nationale de Belgique.

Si sa nomination se confirme, Thierry Smets succèdera à Tom Olinger, qui avait annoncé en mars vouloir démissionner de son poste de CEO, qu'il exerçait depuis 2017, pour "poursuivre de nouveaux projets personnels et familiaux".

Cependant, "dans une optique de continuité", le conseil d'administration a décidé de proposer à l'assemblée générale la nomination de Tom Olinger en tant qu'administrateur non-exécutif et ce, pour une durée de six ans.

Âgé de 57 ans, Thierry Smets affiche plus de 30 années dans le secteur bancaire (Générale de Banque, Banque Nagelmackers, Puilaetco Dewaay). Fin 2011, il est devenu CEO de la banque Puilaetco Dewaay, qu'il avait intégrée en 2004. Il a quitté son poste début 2018.

Thierry Smets a par la suite co-fondé StarTalers, une startup dont la mission est "d'aider les femmes à acquérir leur autonomie financière en leur donnant les mêmes cartes que celles dont disposent les hommes". L'homme est également administrateur et président du comité d'audit de la Clinique Saint-Jean à Bruxelles.

Lors de l'AG du 21 novembre, les coopérateurs devront également se prononcer sur une proposition de prolongation de six ans du mandat d'administrateur de Bernard Bayot, président du CA et l'un des visages historiques de NewB.

L'adoption d'une première version d'une charte sociale et environnementale dont NewB souhaite se doter figurera également au menu de l'AG.

Enfin, les coopérateurs seront amenés à se prononcer sur les catégories dans lesquelles NewB peut posséder des investissements.

Si la coopérative commercialise déjà plusieurs produits d'assurances, le lancement de services bancaires est "imminent", assure NewB, qui devrait apporter davantage de précisions à ses coopérateurs à ce sujet lors de l'assemblée générale du 21 novembre.