Le voyagiste britannique Thomas Cook a annoncé vendredi prévoir la suppression de 320 emplois et la fermeture d'une vingtaine d'agences au Royaume-Uni, où son réseau souffre de l'essor des achats de voyages en ligne. Thomas Cook explique dans un communiqué que 21 agences devraient baisser le rideau, ce qui réduira leur nombre à 566 au Royaume-Uni et entraînera 102 suppressions d'emplois.

Le groupe a par ailleurs décidé de supprimer 218 autres emplois dans le reste de son réseau d'agences physiques. Il justifie cette décision par la volonté de faire des économies et de répondre aux changements des habitudes de consommation des Britanniques qui se tournent vers internet pour réserver leur voyage plutôt que de se rendre dans une agence. Les ventes en ligne ont représenté 64% des réservations au Royaume-Uni l'an dernier chez Thomas Cook, précise la société.

Ces mesures sont prises alors que le groupe traverse une mauvaise passe financière, qui l'a conduit notamment à envisager une vente de sa compagnie aérienne pour financer sa montée en gamme dans l'hôtellerie.