renouveau

S’

adapter, changer, se remettre en question, déménager et enfin, changer de nom. Voilà en quelques mots résumée la trajectoire suivie ces dernières années par la petite entreprise belge de télécoms Toledo. Nous évoquions le repositionnement de cet opérateur centré sur les entreprises et son redressement voici quelques semaines dans ces colonnes, et la voici qui change aussi de nom et de logo (voir ci-dessus) pour évoluer en "IP Nexia". Pourquoi oublier son ancienne marque de fabrique ? Pour Michel Coric, le patron de cette entreprise qui compte une cinquantaine de personnes, il y a là une volonté de trancher avec le passé. "Nous venons de terminer le repositionnement de Toledo dans une activité mêlant à la fois téléphonie et réseaux numériques. Il nous a semblé que changer de logo et de nom avait du sens. "IP", c’est clairement la technologie forte qui sous-tend nos activités de services d’intégration. Ce n’est pas pour rien que nous nous sommes baptisés "intégropérateur". Et puis, le "Nexia vient du grec qui rappelle la vocation de nouer des liens "

La société qui a cédé son portefeuille de clients particuliers s’est recentrée sur les entreprises, mais surtout sur des solutions techniquement innovantes plus particulièrement dédiées aux grosses PME. "A cet égard, nous allons lancer en juin un produit développé par notre partenaire français Andrexen, basé sur une interface web écrite en HTML5, proposant l’intégration des solutions de communication, voix, données et téléconférence. Il s’agit d’une technologie novatrice accessible via les différentes machines utilisées en entreprise". Pour relancer ses troupes, IP Nexia s’est aussi transportée dans de nouveaux bureaux à Diegem.