L'entreprise Too Good To Go, dont l'application permet de lutter contre le gaspillage alimentaire, a levé 25,7 millions d'euros pour accélérer son développement notamment aux Etats-Unis, auprès de plusieurs investisseurs dont le fonds Blisce, qui apporte la moitié de ce montant, at-il annoncé. L'application permet aux consommateurs d'acheter à prix réduit des repas et paniers alimentaires invendus, notamment chez des commerçants à proximité de leur domicile ou de leur travail.

Présent dans 14 pays d'Europe, ainsi qu'à New York et Boston depuis 2020, le service s'appuie sur un réseau de commerçants partenaires. L'application a été téléchargée par plus de 29 millions d'utilisateurs et a permis de "sauver" 55 millions de paniers depuis son lancement en 2016, selon les données de Too Good To Go.

Jeudi, le fonds de capital-risque Blisce a annoncé dans un communiqué avoir "mené un tour de table de 25,7 millions d'euros, en investissant 12,7 millions d'euros dans Too Good To Go". Le reste des fonds sont apportés par les investisseurs historiques du groupe ainsi que par des employés, a-t-on précisé à l'AFP.

Blisce, socio- et éco-responsable

Le fonds Blisce, fondé et dirigé par l'entrepreneur français Alexandre Mars, est présent en Europe et aux États-Unis. En mai dernier, il avait été le premier fonds d'investissement dans les start-up en croissance ("growth fund") de l'Union européenne à recevoir la certification B Corp, réservée aux entreprises qui s'engagent à pratiquer "les normes sociales et environnementales" les plus élevées.

Son investissement permettra à Too Good To Go "de renforcer sa croissance et d'étendre ses activités à l'échelle mondiale, notamment aux États-Unis où 40 % des aliments comestibles sont gaspillés et où Blisce dispose d'une équipe et d'une connaissance forte du marché", souligne le fonds.

"Dès le début, les équipes de Too Good To Go ont fait preuve d'une vision singulière : qu'il est possible d'intégrer le bien social dans son modèle économique et de générer des résultats impressionnants tout en ayant une influence positive sur la vie des gens et sur la planète", relève Alexandre Mars, cité dans le communiqué.

"Au-delà des frontières, la lutte contre le gaspillage alimentaire est nécessaire au niveau mondial : un tiers de la nourriture produite est gaspillé", rappelle pour sa part Lucie Basch, cofondatrice et présidente de Too Good To Go, qui se félicite que "les investisseurs saisissent aujourd'hui la puissance et la valeur des entreprises à mission".