Total et Suez rayonnent à... Tirlemont

Entreprises & Start-up

Ariane van Caloen

Publié le

Il y avait du (beau) monde hier à Tirlemont pour l'inauguration de la nouvelle ligne de production de Photovoltech, une filiale commune de Suez et Total spécialisée dans la production de cellules photovoltaïques. Bravant les grèves en France, Christophe de Margerie et Gérard Mestrallet, les patrons de Total et Suez, étaient présents de même que les ministres flamands Patricia Ceysens et Bruno Tobback (Économie et Environnement). Seul absent remarqué, le ministre président de la Région flamande, Kris Peeters, retenu par l'actualité politique.

"Un jour, le nucléaire"

Mise en route il y a quelques semaines, la nouvelle ligne de production permet d'atteindre une capacité de production de 80-85 MW crête par an (1) contre environ 20 MWc précédemment. Ce qui représente un investissement pour Total et Suez de 80 millions. Photovoltech ne compte pas en rester là : l'objectif est d'atteindre 500 MWc à l'horizon 2015, soit un investissement supplémentaire de 500 millions d'euros.

Cette inauguration fut l'occasion pour les deux géants français de réitérer leur credo dans les très en vogue énergies renouvelables. "On veut jouer un rôle important dans les énergies renouvelables", a martelé Christophe de Margerie tout en estimant "difficile" de donner un objectif en termes de chiffre d'affaires. "Personne ne peut dire ce que cela représentera dans le chiffre d'affaires total. Je préfère dire qu'on travaille dessus."

Ce qui est sûr, c'est que Total veut mettre l'accent sur "le solaire, la biomasse de deuxième génération, le charbon propre avec séquestration de CO2 et, un jour, le nucléaire".

"Une division solaire avait été créée en 1974 chez Total. Pendant un certain temps, on s'y est moins intéressé. Il y a maintenant un gros changement : c'est notre envie d'aller beaucoup plus loin dans le renouvelable même si notre priorité est d'apporter le pétrole et le gaz au consommateur", a précisé Christophe de Margerie.

Au niveau de l'énergie solaire, Total donne sa préférence à la "croissance interne", a de son côté expliqué Philippe Boisseau, le directeur général de la division Gaz et Énergies nouvelles (qui vient d'être créée). "Nous avons entamé une réflexion sur comment aller plus loin dans l'étape de purification du silicium. On voudrait, avec Photovoltech, monter d'un cran au niveau du silicium purifié." Cela permettrait de réduire les coûts de production.

Philippe Boisseau n'a pas exclu d'autres projets en commun avec Suez. Comme l'a d'ailleurs rappelé hier Gérard Mestrallet, les deux groupes ont plusieurs autres "activités en commun" notamment la génération électrique à Abou Dhabi.

(1) Le Watt crête est l'unité de puissance d'un capteur photovoltaïque.

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous