La ministre de l'Economie, Nathalie Muylle, a reçu un courrier du tour-opérateur TUI dans lequel celui s'excuse de la communication qu'il a envoyée à de nombreux clients et s'engage à prendre contact avec chacun d'entre eux pour rectifier leur situation, a-t-elle indiqué jeudi en séance plénière de la Chambre en réponse à Leen Dierick (CD&V). 

TUI garantit que soit les vacances pourront se dérouler comme prévu, soit les clients pourront choisir un autre voyage ou une autre date de voyage pour le prix de réservation initial, a précisé la ministre.

La ministre a annoncé mardi qu'elle avait chargé l'Inspection économique d'enquêter sur les pratiques des organisateurs de voyage, dont TUI, qui ont réduit leur programme de vol en raison de la crise du coronavirus.

Environ un quart des vols pour la saison estivale ont été supprimés. Quelque 100.000 clients sont concernés, selon des informations communiquées mardi par TUI.

"Entre-temps, TUI a offert une solution très flexible aux voyageurs dont le vol est annulé. Si le client répond dans les cinq jours suivant la réception de l'e-mail, il peut réserver un même voyage à une autre date et au même prix. La condition est que la nouvelle date de départ tombe au maximum trois jours avant ou après la date initiale. Si le même voyage peut s'effectuer depuis un autre aéroport belge, la modification pourra également se faire sans frais", avait-il précisé.

"Je suis ce dossier de près pour être sûre que l'entreprise tienne ses engagements et offre aux voyageurs la solution promise", a souligné Mme Muylle.

Le SPF Economie a déjà reçu 500 signalements relatifs à ce genre de cas.