Après avoir été les premiers Belges à lancer un système de paiement sécurisé par SMS, les promoteurs de Tunz ont déjà amélioré leur offre en développant notamment un système permettant des paiements légers sur les sites Internet. "Nous avons mis au point un petit module très facile à intégrer dans les pages des sites Web" , nous explique Grégoire de Streel. On veut consulter un article de "La Libre" dont une partie seulement est diffusée sur le site ? Un onglet renvoie à une page de paiement par Tunz. Là, deux possibilités. Soit on passe par l'interface Internet, et le paiement est effectué en quelques clics (après introduction d'un identifiant et d'un mot de passe), avec des frais réduits à... zéro, mais un compte ouvert et provisionné. Un léger écot est demandé, par contre, aux utilisateurs qui optent pour le paiement par SMS, "la" spécialité de Tunz. A la grosse louche, pour un "contenu" facturé 0,50 euro à l'utilisateur, il faut compter 10 cents pour Tunz, 15 cents (maximum) pour le SMS et donc au moins 25 cents pour le site. "Mais avec les abonnements de la dernière génération qui contiennent des centaines de SMS gratuits chaque mois, le paiement par Tunz ne coûtera vraiment pas cher" , explique encore Grégoire de Streel. Une fois l'opération effectuée, par SMS ou sur le Web, la page relative au paiement disparaît, laisse place à la page contenant l'article convoité dont la partie cachée apparaît progressivement, comme par magie. Une solution rapide, pratique, et beaucoup moins chère que les systèmes d'abonnement prépayés proposés par certains sites de distribution d'information. Le principe de ce petit module est applicable évidemment aux paiements sur les sites commerciaux classiques, mais est particulièrement indiqué pour des micro-paiements inférieurs à 10 euros. Tunz est un système de paiement par SMS lancé en mai dernier. Il compte, depuis, quelque 2 000 clients et une dizaine de marchands en ligne.

Contrats en vue

Modeste ? La société serait sur le point de conclure des accords plus importants avec des enseignes de renom, mais Grégoire de Streel a refusé de nous en dire plus...

Par ailleurs, l'offre de départ de Tunz permettant d'envoyer de l'argent d'un porte-monnaie électronique à un autre via de simples SMS, s'est étoffée. "Nous avons développé un petit logiciel qui s'installe sur les GSM et qui permet d'effectuer les opérations courantes sur base d'un petit menu déroulant à télécharger sur www.tunz.be. Et la suite ? Elle existe déjà à l'état de test : il s'agit d'un code-barres à deux dimensions (data matrix) qui est généré suite à l'introduction d'un code PIN dans le GSM. Ce code-barres s'affiche sur l'écran du GSM et peut être lu par une caméra numérique, une Webcam, un lecteur de code-barres, etc. de manière instantanée. Pour un paiement rapide, par exemple."