L'accord conclu avec Google rapporte 15 millions de dollars à Twitter et celui avec Microsoft 10 millions, selon BusinessWeek. "Les accords sont énormes" et rapportent suffisamment d'argent à Twitter pour lui permettre de dégager un petit profit en 2009, pour la première fois depuis son lancement en août 2006, soulignent des sources proches du dossier citées par BusinessWeek. Twitter doit également ces résultats à une politique de réduction des coûts.

Les accords permettent aux deux géants américains d'intégrer en temps réel à leurs moteurs de recherche, Google et Bing, les actualisations des micro-blogs Twitter. Le site de socialisation, qui permet de publier des messages de 140 caractères maximum, revendique plus de 50 millions d'utilisateurs.

Twitter explore actuellement différentes pistes pour gagner de l'argent, comme la vente de comptes "premium" aux entreprises.