Cinq comptes satiriques envers Nicolas Sarkozy ont été supprimés par Twitter entre le 16 et le 19 février. Quatre d'entre eux (@mafranceforte, @fortefrance, @SarkozyCaSuffit, @SarkozyCestFini) étaient l'oeuvre de militants ou d'opposants au Président français.

Le dernier compte (@nicolassarkozy), créé en septembre 2010, appartenait au journal satirique Kaboul.fr qui n'en était pas à son coup d'essai en la matière puisque Dominique Strauss-Kahn, Brice Hortefeux, Ségolène Royal ou David Beckham avaient aussi eu droit à leur profil parodique. Les comptes mentionnaient d'ailleurs le côté parodique, ce qui ne violait pas les conditions d'utilisation du réseau social. Selon Kaboul.fr, cette suppression intervient après l'utilisation d'un formulaire d'imitation.

En revanche, le compte satirique envers François Hollande n'a pas été supprimé...

Pour Internet Sans Frontières, il s'agit "d'une censure inacceptable, faite en violation même des conditions générales d'utilisation de Twitter qui concèdent à l'utilisateur un droit sur son contenu".

Twitter n'a pas encore réagi officiellement à la polémique.