Sur base des tendances actuelles, Umicore s'attend à ce que l'EBIT récurrent (résultat d'exploitation hors éléments exceptionnels, NdlR) pour l'ensemble de l'année se situe entre 205 et 225 millions d'euros.» C'est ce qu'annonce le groupe spécialisé dans les matériaux sophistiqués, dans un communiqué publié hier à Bruxelles. Lors de la publication de ses résultats annuels en février 2005, Umicore comptait sur un EBIT récurrent d'environ 200 millions d'euros. Le groupe justifie cette révision de ses perspectives par l'amélioration de ses activités au premier trimestre 2005 par rapport aux résultats du second semestre 2004.

Mais le groupe note que la faiblesse du dollar a affecté les revenus et marges, «particulièrement dans le secteur du zinc et des produits spéciaux et, dans une moindre mesure, dans le secteur des matériaux avancés». Les revenus des activités du secteur des matériaux avancés ont reculé d'environ 11pc par rapport au premier trimestre 2004.

Mais «les revenus de l'activité «Métaux précieux - produits et catalyseurs» ont progressé de près de 5pc d'une année à l'autre», précise Umicore. «Les revenus de l'activité «Métaux précieux - services» ont augmenté de 3pc d'une année à l'autre», précise encore le communiqué. Autres éléments de satisfaction qu'enregistre Umicore au premier trimestre: les flux de trésorerie positifs ont été générés. De plus, «contrairement aux tendances saisonnières typiques, les besoins en fonds de roulement se sont réduits et la disponibilité en matières premières s'est améliorée», ajoute Umicore.

A Bruxelles, l'action du groupe a clôturé en hausse de 5,23pc à 63,40 euros.

© La Libre Belgique 2005