Le Belgian Cybercrime Centre of Excellence for Training, Research and Education (B-CCENTRE) sera créé vendredi à Bruxelles. Ce projet de lutte contre la cybercriminalité rassemble des chercheurs issus des universités de Louvain, Liège, Namur et Tilburg mais aussi des institutions gouvernementales, des entreprises et la Fédération belge du secteur financier (Febelfin).

Le centre sera basé à Louvain. "Toutes les infrastructures modernes sont susceptibles de faire face à des intrusions et à des attaques en raison de leur structure en réseau", a expliqué le professeur Jos Dumortier, de l'"Interdisciplinary Centre for Law and ICT" (ICRI-Leuven), dans le Campuskrant. "Des avancées techniques et des spécialistes sont nécessaires pour lutter contre la cybercriminalité. Les méthodes de protection traditionnelles ne sont pas suffisantes. Une approche gouvernementale serait également nécessaire."

Le B-CCENTRE mettra sur pied une plate-forme de coordination pour la recherche sur la cybercriminalité mais aussi pour la formation et l'entraînement d'acteurs du secteur et la mise en place de campagnes de sensibilisation.

L'objectif principal se situera du côté de la recherche, d'après Jos Dumortier. "L'attention doit être principalement portée sur les réseaux et les systèmes embarqués. La sécurité des nouveaux médias sociaux fera aussi l'objet de notre attention."

La recherche permettra également de dispenser des formations de haut niveau.